header

Réussissez votre brainstorming

Organisez un brainstorming pour susciter de nouvelles idées Un brainstorming réussi peut s'avérer très productif pour votre entreprise. Nous vivons à une époque où tout change très vite. Les produits se renouvellent et les méthodes de travail s'adaptent. Un brainstorming efficace avec vos collaborateurs peut générer de nombreuses innovations et améliorations.

Les thèmes à propos desquels vous pouvez organiser un brainstorming ne manquent pas : une meilleure approche des clients, un nouveau concept marketing ou un nouveau service au sein de l'entreprise, un changement de stratégie. Les brainstormings créent les conditions requises à la naissance de nouvelles idées concrètes.

Un brainstorming, c'est bien plus qu'une simple réunion

Réussir son brainstorming n'est pas simple. Il vous faut appliquer une technique précise. Il vous incombe de faire triompher la créativité de vos collaborateurs. Il ne s'agit pas seulement de réunir un groupe de personnes pour glaner des idées. Cela va bien au-delà. Un bon brainstorming est tout d'abord un modèle de coopération où tous les participants sont sur un pied d'égalité.

Alex Osborn, publicitaire américain et inventeur du concept du brainstorming, a fixé un certain nombre de règles fondamentales :

  • Ne critiquez pas et ne portez aucun jugement. Osborn explique qu'il faut d'abord recueillir toutes les idées, sans limites. L'évaluation et l'appréciation de ces idées ont lieu dans un second temps.
  • Recueillez un maximum d'idées. Plus vous en avez, mieux c'est.
  • Encouragez les participants à laisser libre cours à leur imagination, même s'il s'agit des idées les plus folles.
  • Développez ensuite les propositions de chacun.

Les critiques vouent généralement le brainstorming à l'échec. Les participants sont encouragés à faire des propositions. Il arrive souvent qu'une idée soit tuée dans l'œuf. La plupart du temps, parce que le changement nous fait peur, parce que nous éprouvons des difficultés à ouvrir de nouvelles portes dont nous ignorons où elles vont nous mener. Lorsque nous réussissons à ouvrir notre esprit à l'innovation, à ne pas juger trop rapidement et à défendre nos idées avec assurance, le brainstorming a de grandes chances de porter ses fruits.

Voici quelques conseils supplémentaires :

  • Il existe différentes méthodes de brainstorming. Pour n'en citer que quelques-unes : brain writing, mind mapping ou brainstorming négatif. Examinez-les afin d'identifier celle qui convient le mieux à votre objectif.
  • Vous pouvez vous faire conseiller par un professionnel qui modérera le brainstorming à la manière d'un arbitre.
  • Veillez à ce que les participants aient confiance en eux et fassent preuve d'ouverture.
  • Définissez très clairement l'objectif du brainstorming. Quel résultat souhaitez-vous atteindre par cette séance de brainstorming ?
  • Scindez le brainstorming en plusieurs parties : la phase des idées, la phase d'évaluation et la phase de développement.
  • Indiquez clairement quand commence la phase d'évaluation.
  • Après le brainstorming, expliquez aux collaborateurs comment le résultat a été exploité. Ils seront d'autant plus motivés pour la prochaine séance.
  • Veillez à ce que le brainstorming ne soit pas trop long et prévoyez régulièrement des pauses.
  • Scindez les séances de brainstorming dans le temps afin que les participants puissent laisser mûrir leurs idées et propositions avant de les remettre en question.
  • Si les participants éprouvent des difficultés à soumettre des idées par crainte de la critique, demandez-leur de les proposer anonymement.
  • Veillez à exclure toute forme de distraction. Faites couper les GSM.
  • Aujourd'hui, les brainstormings ont lieu par messagerie instantanée ou par le biais de programmes de chat. Examinez si ces nouvelles méthodes peuvent s'appliquer à votre organisation.