header

Est-il préférable de choisir des cartouches de marque ou reconditionnées ?Bruneau

En matière de cartouches d’encre pour imprimantes, il est tout d’abord nécessaire d’établir une distinction entre les cartouches jet d’encre et les toners. Leur différence est bien plus grande que ce que l’on peut généralement laisser entendre. Les premières injectent de l’encre tandis que les toners, quant à eux, utilisent un procédé électromagnétique pour appliquer l’encre en poudre.

La distinction entre les cartouches de marque et les cartouches reconditionnées est généralement plus importante dans un bureau. Le choix de cartouches entièrement neuves ou « compatibles » est souvent à l’origine d’interminables discussions. Les cartouches compatibles sont reconditionnées, ce qui signifie que de l’encre a été réinjectée et qu’elles ont été réparées et vérifiées. Mais sont-elles réellement fiables ?

La réponse à cette question est quelque peu ambigüe. Pour les impressions de la plus haute qualité, il sera préférable d’utiliser de nouvelles cartouches. Celles fabriquées par des marques moins connues peuvent souffrir de problèmes de qualité. Ce type de cartouche est donc souvent moins fiable (pas dans tous les cas) et il se peut que l’on constate une infime différence de couleur entre les cartouches.

Le reconditionnement ne se limite pas à un simple remplissage de la cartouche. Celle-ci est dans un premier temps entièrement démontée, nettoyée et testée au niveau de la qualité. Les pièces endommagées sont naturellement remplacées. Les entreprises soucieuses de l’environnement seront amenées à opter pour des cartouches reconditionnées. En toute logique, moins de produits chimiques nocifs sont utilisés pour « réparer » les anciennes cartouches que pour en fabriquer de nouvelles.

Le reconditionnement ne se limite pas à un simple remplissage de la cartouche. Celle-ci est dans un premier temps entièrement démontée, nettoyée et testée au niveau de la qualité. Les pièces endommagées sont naturellement remplacées. Les entreprises soucieuses de l’environnement seront amenées à opter pour des cartouches reconditionnées. En toute logique, moins de produits chimiques nocifs sont utilisés pour « réparer » les anciennes cartouches que pour en fabriquer de nouvelles.