BRUNEAU ADVANTAGES: Combine pleasure and efficiency

Comment choisir un chauffage électrique d'appoint pour le bureau ? Guide d'achat

Utilisés ponctuellement les jours de froid intense, ou à la mi-saison, lorsque les radiateurs fixes sont encore éteints, les chauffages d'appoint interviennent en complément ou en substitution du chauffage principal. On fait le point sur tous les modèles disponibles et on vous aide à choisir le chauffage d'appoint électrique le plus adapté à la nature de vos locaux et à vos attentes.
Comment choisir un chauffage électrique d'appoint pour le bureau ?
Sommaire
1 Les radiateurs soufflants 2 Les convecteurs 3 Les panneaux rayonnants 4 Les radiateurs à bain d'huile 5 Penser à la surface de la pièce
6 Prendre en compte la consommation d'énergie 7 Analyser les besoins et les utilisations 8 Comprendre les normes 9 Les bonnes pratiques

1 - Les radiateurs soufflants

Ce type de chauffage est principalement destiné aux petites surfaces. Il apporte instantanément chaleur et bien-être.
Les radiateurs soufflants
En quelques minutes seulement, l'air ambiant est chauffé par une résistance, puis expulsé dans une direction précise. Sa légèreté et ses dimensions réduites en font un excellent chauffage d'appoint personnel, qui peut être aisément déplacé à travers les pièces. Particulièrement sécuritaire, il se coupe automatiquement dans les cas de surchauffe ou de chute. Il est souvent doté d'un variateur de températures, de différents niveaux de puissance, et parfois d'un thermostat.
Décliné en modèle céramique, il permet, tout en offrant les mêmes caractéristiques, une meilleure perception de la chaleur ambiante, rendue plus douce et agréable par une diffusion progressive.

Pensez-y !

Quelques radiateurs soufflants mobiles, programmables et réversibles,
permettent de bénéficier de la ventilation, pour les jours les plus chauds.
Voir les chauffages soufflants mobiles

2 - Les convecteurs

Destiné à des pièces de moins de 15 m², le convecteur se révèle particulièrement efficace pour obtenir une chaleur presque immédiate.
Les convecteurs
L'air ambiant, plus lourd, est aspiré par le bas, chauffé, puis redistribué très rapidement par le haut, dans l'ensemble de la pièce. Sa simplicité d'utilisation et son excellente mobilité le rend parfaitement adapté à un usage d'appoint.
Même s'il diffuse une chaleur plutôt sèche et concentrée, qui chute d'emblée lorsqu'il est éteint, il offre des avantages indéniables pour un usage au quotidien. En effet, ce convecteur mobile est couramment équipé d'un thermostat et d'une fonction « turbo » pour procurer une chaleur adaptée aux besoins de chacun. Il propose également une position « hors gel », particulièrement pratique lors de longues absences.

Voir les convecteurs

3 - Les panneaux rayonnants

Ils sont parfaits pour chauffer de grandes pièces et pour répartir la chaleur de façon durable et uniforme… sans qu'il soit, pour autant, nécessaire de régler l'appareil au maximum !
Les panneaux rayonnants
Ce type de convecteur émet, au travers d'une grande plaque, un rayonnement chauffant frontal vers les murs et les meubles de la pièce. Ces derniers finissent par réchauffer l'ensemble de la surface, de manière homogène.
Fonctionnel, il est habituellement équipé d'un thermostat, pour une meilleure régulation, d'un système d'arrêt automatique et d'une fonction économique "hors gel". Enfin, il est plus discret que d'autres modèles, mais nécessite une large surface de rayonnement pour être véritablement efficace.
Il est mobile mais la majorité de ces panneaux peuvent également se fixer au mur. Une très bonne idée pour un gain de place et une sécurité maximum dans tous les locaux !

Voir les panneaux rayonnants

4 - Les radiateurs à bain d'huile

Économique sur le long terme, ce radiateur d'appoint offre un fonctionnement presque similaire à celui du chauffage central. Il est adapté à toutes les surfaces (grandes ou petites) et à un usage prolongé.
Les radiateurs à bain d'huile
Des résistances électriques réchauffent simplement le liquide circulant dans l'appareil chauffant les parois en quelques instants. L'air chaud produit une chaleur constante, diffuse et douce, qui ne dessèche pas la pièce.
S'il chauffe moins rapidement que d'autres radiateurs d'appoint, cet appareil dispose d'une bonne inertie et continue de générer de la chaleur même lorsqu'il est éteint, ce qui le rend particulièrement économique sur le long terme. Il est également pourvu d'un thermostat et de systèmes de sécurité.
Il est aujourd'hui plus léger qu'il y a quelques années, puisque la fonte a été remplacée par des matériaux plus techniques et tout aussi fiables. En outre, sa mobilité est désormais facilitée par la présence de roulettes et de poignées.

Voir les radiateurs à bain d'huile

5 - Penser à la surface de la pièce

La superficie de votre pièce détermine la puissance de chauffe dont vous aurez besoin. Il existe une formule simple pour connaître la puissance nécessaire pour bien chauffer votre pièce :

Surface de la pièce (en m²) X 100 = puissance en watts recommandée
Exemple : 12 m² X 100 = 1200 Watts.

À noter : au-delà de 20 m², il est préférable d'installer plusieurs radiateurs, à des endroits différents, afin d'éviter les zones froides et de bénéficier d'une meilleure répartition de la chaleur.

6 - Prendre en compte la consommation d'énergie

Radiateurs soufflants ou panneaux rayonnants ? Voici ce qu'il faut retenir...

Les radiateurs soufflants et les convecteurs, bien que plus énergivores, sont les plus performants pour réchauffer immédiatement une petite surface.

Nécessitant moins d'énergie, les panneaux rayonnants et les appareils à bain d'huile sont, quant à eux, parfaitement adaptés aux pièces plus importantes, du fait de leur meilleure capacité à répartir la chaleur.

7 - Analyser les besoins et les utilisations

Pour répondre à un besoin ponctuel et individuel, ou satisfaire les plus sensibles au froid, on privilégiera les radiateurs soufflants, pour un bien-être optimal.

Pour obtenir rapidement un bon confort thermique, les systèmes de chauffage soufflant, les convecteurs et les panneaux rayonnants sont les plus adaptés.

Pour maintenir un niveau de chaleur constant dans une pièce, et avoir un usage prolongé, les radiateurs à bain d'huile sont les plus efficaces.

Pour profiter d'un air moins sec et une chaleur plus diffuse, on choisira les panneaux rayonnants et les radiateurs à bain d'huile.

8 - Comprendre les normes

Les radiateurs électriques s'imposent comme les systèmes de chauffage les plus sécuritaires du marché. Ils n'engendrent, en effet, ni fuite, ni brûlure ni incendie. Pour autant, il convient d'investir dans un matériel de qualité, en s'assurant de sa conformité, afin de se prémunir du risque d'accident domestique, lié à tous les appareils électriques.

LES NORMES OBLIGATOIRES :


Le marquage NF Sécurité et Performances est indispensable et garantit que le radiateur répond aux exigences de sécurité et de qualité, en vigueur sur le territoire national.

Le logo CE vous certifie que le modèle respecte les directives communautaires européennes de sécurité.

LES NORMES INFORMATIVES :


La classe II est plus spécifiquement réservée aux systèmes de chauffage destinés aux pièces humides, comme les salles de bains.

L'indice de protection IK indique, sur une échelle de 0 à 10, la capacité de résistance aux chocs.

L'indice de protection IP indique le niveau de protection des appareils contre la pénétration d'eau et de corps solides. Il se définit par deux chiffres.

Bon à savoir !

Dans le cas d'une installation dans des locaux humides, bien vérifier que l'appareil comporte la norme IP21, qui garantit l'étanchéité du convecteur électrique.

9 - Les bonnes pratiques

Pour optimiser l'utilisation de votre chauffage d'appoint, il convient d'adopter de bonnes pratiques :
  • 1 Anticipez le temps de chauffe de l'appareil : en allumant suffisamment tôt le radiateur, vous profiterez plus rapidement d'un bon confort thermique public.
  • 2 Modifiez vos habitudes : il est désormais avéré qu'en réduisant d'un petit degré la température ambiante de chaque pièce, au quotidien ; qu'en la baissant de quelques degrés supplémentaires, lors des absences supérieures à deux heures ; et qu'en activant, dès que possible, la fonction « hors gel », vous économiserez entre 7 et 10 % du montant de votre facture.
  • 3 Limitez l'usage des radiateurs à certaines pièces : ne chauffer que quelques pièces, et pas nécessairement la surface totale, vous permettra de ne pas augmenter vos frais de chauffage de façon démesurée.
  • 4 Dès l'intersaison, utilisez votre chauffage électrique d'appoint : les radiateurs d'appoint vous laisseront la liberté de remettre en route plus tardivement votre installation centrale. Grâce au contrôle manuel, les dépenses énergétiques seront, ainsi, mieux gérées.
  • 5 Positionnez le radiateur d'appoint à l'écart d'éventuels courants d'air, mais au plus près des zones les plus froides (sous les ouvrants, par exemple).
  • 6 Ne placez pas le mobilier imposant trop près du panneau rayonnant pour ne pas faire barrage aux rayonnements.
  • 7 Positionnez le panneau sur un mur bien isolé afin d'éviter toute déperdition de chaleur.
  • 8 Renouvelez régulièrement l'air intérieur, en aérant quelques minutes la pièce, avant la mise en route du chauffage ; fermez, toutes les nuits, les volets et les rideaux, qui sont les meilleurs remparts contre le froid ; et veiller à ne pas laisser les rideaux couvrir les radiateurs.

Bon à savoir !

Pour éviter que les radiateurs ne deviennent ternes avec le temps ou que les personnes sensibles soient incommodées par la poussière générée par le flux d'air, pensez à nettoyer régulièrement les appareils. Il suffit de retirer les grilles de protection, d'aspirer les saletés et de passer un chiffon sec pour enlever les résidus.